...

MTFP

Langue: Français

Mot de l’IGSEP


L’Inspection générale des Services et Emplois publics (IGSEP) est un organe de contrôle de l’ordre administratif doté d’une compétence nationale et sectorielle et directement rattaché au Ministre du Travail et de la Fonction Publique. Elle a été créée juste après l’historique conférence des forces vives de la nation par décret n° 93-208 du 04 septembre 1993 en vue de pallier l’absence de mécanisme de contrôle de la performance du personnel de l’Etat et du bon fonctionnement des services publics. Depuis sa création, elle a connu plusieurs parcours et a survécu à la réforme des organes de contrôle de l’ordre administratif intervenue en 2018, en conservant son statut d’organe de contrôle à compétence nationale. Ce nouveau statut appelle de sa part, de grandes responsabilités qui induisent la nécessité pour elle de démontrer par ses interventions, son efficacité et sa pertinence dans le concert des organes de contrôle de l’ordre administratif du Bénin. Pour faire face à ce défi et soucieux de consolider la valeur ajoutée que l’IGSEP apporte aux services publics dans le cadre de la recherche de leur performance, nous avons identifié, à travers l’élaboration de notre Plan Stratégique de Développement 2017-2021, quatre axes stratégiques destinés à sous-tendre les actions phares de l’IGSEP. Il s’agit du (i) renforcement de son cadre organisationnel et institutionnel ; (ii) de l’amélioration de ses conditions de travail ; (iii) du renforcement de son système de communication ; et (iv) de l’exécution de toutes les missions statutaires qui lui sont dévolues. Pour y parvenir, il devient impérieux pour l’Inspection, de se mettre dans une nouvelle dynamique afin de contribuer efficacement à améliorer la gouvernance et la performance de l’Administration publique. Cette nouvelle dynamique, doit constamment être guidée par sa vision déclinée comme suit : « l’IGSEP est à l’horizon 2021, un organe de contrôle national phare, véritable levier d’enracinement de bonnes pratiques de gestion administrative et des ressources humaines au sein des services publics et dont les actions contribuent à asseoir une Administration de développement ». Cet espace web est une plateforme de communication de nos actions, de leur évolution et de son impact sur la performance des services publics. Je reste convaincu qu’à travers cet espace, les usagers en général et les agents publics en particulier, pourront aisément communiquer avec nous et nous faire part de toutes leurs préoccupations. Nounagnon Germain ALOKPO

Historique


La Conférence des Forces Vives de la Nation de février 1990 a marqué un tournant décisif dans l’évolution institutionnelle de notre pays, le Bénin. Elle a consacré la prise d’importantes décisions notamment, le renforcement du système de contrôle de la gestion des services publics. C’est dans cette optique que l’Inspection générale des Services et Emplois publics (IGSEP) a été créée par décret n° 93-208 du 04 septembre 1993 en vue de pallier l’absence de mécanisme de contrôle de la performance du personnel de l’Etat et du bon fonctionnement des services publics. A la faveur des états généraux de la fonction publique et de la modernisation de l’Administration publique béninoise, tenus à Cotonou du 12 au 16 décembre 1994 et qui ont permis d’amorcer les réformes de l’Administration territoriale, des finances publiques et des organes de contrôle de l’Administration publique, l’Inspection générale des Services et Emplois publics a été restructurée par décret n° 97-608 du 12 décembre 1997 dans le sens d’en faire un instrument efficace de mise en œuvre de la réforme administrative. Depuis la restructuration de l’IGSEP jusqu’en décembre 2007, la fonction d’Inspecteur des Services et Emplois publics (ISEP) était assumée par des Agents Permanents de l’Etat appartenant à la catégorie A, échelle 1, nommés en cette qualité par le Conseil des Ministres. Mais à la faveur de l’adoption du décret n° 2007-642 du 31 décembre 2007 portant statuts particuliers du corps des inspecteurs des services et emplois publics, l’IGSEP a été érigée en corps et son accès est désormais subordonné au succès à un concours ouvert aux Agents Permanents de l’Etat de la catégorie A, échelle 1, appartenant aux corps des administrations générale, financière, économique, comptable ou de gestion. De 1994 à 2007, l’IGSEP a été animée par d’éminents Inspecteurs des Services et Emplois publics (ISEP) qui ont œuvré pour accompagner les différents ministres dans leur rôle de contrôle de la performance des services publics et de la gestion des personnels de l’Etat sur les plans transversal et sectoriel. Ils ont également travaillé à la survie de l’Inspection en veillant à assurer la relève par l’impulsion de l’organisation du recrutement de nouveaux ISEP. C’est ainsi que le premier concours de recrutement des Inspecteurs des Services et Emplois publics a été organisé les 11 et 12 avril 2015 et les résultats ont permis de déclarer admis, quatorze (14) ISEP qui ont tous subi avec succès, une enquête de moralité. Après cette étape, ils ont pris service le 09 décembre 2015 et ont suivi à l’Ecole nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM), de décembre 2015 à février 2017, une formation théorique et pratique qui a été sanctionnée par un examen de fin de formation. Compte tenu de la rigueur et des exigences de l’établissement où il fallait réunir une moyenne de douze sur vingt (12/20) pour être définitivement admis, douze (12) ISEP ont pu tirer leur épingle du jeu pour prendre fonction et prêter serment. L’admission d’un (01) ISEP a été réservée en raison de ce qu’il n’a pu terminer la formation pratique et celle d’un second ISEP refusée pour n’avoir pas réuni la moyenne de 12/20 exigée. Le jeudi 02 mars 2017, les douze (12) inspecteurs qui ont satisfait aux exigences du programme d’étude, ont reçu leur diplôme lors d’une cérémonie officielle organisée par l’ENAM à l’hôtel AZALAÎ de Cotonou. Ils ont également prêté serment le 21 mars 2017 à l’audience publique du Tribunal de Première Instance de Première Classe de Cotonou, statuant en matière civile. Pour marquer la volonté de rendre plus visible l’Inspection, les ISEP ont élaboré en 2017 sous la conduite de leur Chef de Service, un Plan de Développement qui a permis d’identifier les axes stratégiques devant conduire les interventions de l’IGSEP pour la période de 2017 à 2021. En 2018, lors la réorganisation des organes de contrôle de l’ordre administratif, l’IGSEP a conservé son statut d’organe de contrôle à compétence nationale comme l’Inspection générale des Finances (IGF) avec des interventions désormais plus orientées vers les missions d’audit interne. A la faveur du Conseil des Ministres du 29 avril 2020, M. ALOKPO Nounagnon Germain, ISEP de la promotion 2015 a été nommé Inspecteur général, Chef de Service en remplacement de M. KANHOUNON Norbert Boccace, appelé à exercer les fonctions de Secrétaire général du Ministère du Travail et de la Fonction Publique (SG/MTFP). Depuis sa création jusqu’à ce jour, l’IGSEP s’emploie à accompagner les services publics dans l’atteinte des objectifs à eux assignés tout en veillant à assurer une amélioration continue de ses méthodes de contrôle. Son développement et son histoire restent tributaires de l’effort commun des hommes qui l’animent et de leur détermination à garantir la pérennité de l’Inspection pour une Administration de développement au Bénin.

Organigramme de l’IGSEP


Partager cette page sur vos réseaux sociaux:

Abonnez-vous à notre newsletter :

...
x
Ce site utilise des cookies pour collecter des données auprès de nos internautes. Cette collecte a pour finalité de vous finir des contenues plus riche et addaptés à vos recherches. Les données collectées sont conservées pendant 1 an. Visitez notre politique de protection des données personnelles.
TOUT REFUSER TOUT ACCEPTER