Tenue de la 2ème session ordinaire du Conseil national du dialogue social (CNDS)

A l’INFOSEC de Cotonou, se tient depuis ce lundi 8 octobre 2018, la 2ème  session ordinaire du Conseil national du dialogue social (CNDS). Les travaux de ces assises qui vont durer un mois, ont été ouverts par le Président dudit Conseil, Monsieur Guillaume Attigbé qui a saisi l’occasion à lui offerte, pour renouveler aux conseillers toute sa reconnaissance pour les efforts qu’ils déploient individuellement et collectivement afin d’asseoir les bases de leur Institution, dont le rôle dans la création de la paix sociale, n’est plus à démontrer.

Cette session est consacrée à d’importants dossiers liés à la consolidation et à la bonne marche de l’organe. Il s’agit essentiellement de la tenue de l’atelier de renforcement des capacités des membres titulaires et suppléants du CNDS, grâce à l’appui technique et financier du Bureau International du Travail (BIT); de la réunion des commissions techniques du Conseil en vue de proposer des thèmes pertinents qui pourraient faire l’objet d’étude; de la poursuite des échanges et de l’insertion dans le règlement intérieur, des conclusions retenues à la 2ème session extraordinaires du CNDS, relativement au cadre national du dialogue social ; de l’organisation dans huit départements, de la campagne de vulgarisation des textes fondamentaux du CNDS et enfin des questions diverses.

Ouvrant les travaux, le Président du CNDS, Guillaume Attigbé a laissé entendre que le tripartisme est un dialogue permettant au gouvernement, aux employeurs et aux travailleurs par le biais de leurs représentants de s’exprimer sur un pied d’égalité et en toute indépendance en vue de rechercher des solutions idoines à des problèmes d’intérêts communs. Expression du dialogue social, a-t-il poursuivi, ce thème vise les institutions, mécanismes et les processus de consultation, de négociation et de prise de décisions concertées, selon les modalités convenues par les parties intéressées. Ces modalités peuvent être définies de façon ponctuelle ou systématique. « Le tripartisme est considéré comme un mécanisme de résolution des problèmes, et un moyen pour parvenir à l’équité social, à l’efficacité économique, et à la participation démocratique. Il joue un rôle important dans la protection des droits au travail, dans la fixation des salaires, l’amélioration des conditions de travail et la promotion d’entreprises durables », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le Président du CNDS, Guillaume Attigbé a précisé que cette session ordinaire se tient au lendemain d’une rentrée scolaire 2018-2019 effectuée dans le calme et la convivialité. A cet effet, il a renouvelé les félicitations des conseillers et leur soutien à tous ceux qui ont œuvré à ce succès important, mais encore partiel. A ses dires, il n’est pas question pour eux de dormir sur leurs lauriers car, l’objectif principal est de contribuer à instaurer un climat social apaisé, stable et durable pour une vraie renaissance de l’école béninoise. Conscient de la tâche qui les attend, le Président Guillaume Attigbé a demandé aux conseillers de faire violence sur eux-mêmes en participant pleinement aux travaux, faire preuve d’assiduité et de ponctualité, afin de prouver une fois encore leur attachement à la bonne marche du CNDS.

Signalons que cette 2ème session ordinaire du CNDS prend fin le 07 novembre prochain.

PFCOM-DCOM/PR-MTFP